Protéger votre porteur de ballon

C’est une évidence, bien protéger son porteur de ballon est nécessaire pour avoir du succès à Blood Bowl. Si vous écoutez (ou lisez) les discussions entre coachs, vous allez souvent entendre le mot « cage ». À sa plus simple expression, une cage est une protection étanche qu’on applique autour du joueur en possession du ballon. Si les excellents coachs déclinent cette tactique de plusieurs manières très complexes, pour l’instant, survolons l’essentiel que voici.

La cage de base

Comme on peut le voir, à sa plus simple expression, une cage ressemble au chiffre « 5 » sur un dé à six faces.

Oh, c’est joli ! Mais pourquoi faire une cage ?

La principale raison pour former une cage autour de votre porteur de ballon est de le rendre statistiquement quasi inaccessible à un blitz… du moins, si vous ne laissez pas de trou par lequel impunément passer ! Aussi, pour les débutants qui se posent la question, il est rare qu’une cage maintienne son intégrité jusqu’à la zone des buts. Il est tout-à-fait normal que « la cage originelle » ne tienne pas longtemps et qu’il vous faille continuellement remplacer des joueurs tombés ou marqués par un autre distingué collègue. Un bon coach travaille à constamment rapiécer au mieux sa situation de jeu avec les ressources qu’il a savamment conservées au tour précédent et libérées au tour actuel.

Si vous faites bien votre travail, à moins d’être extrêmement agile (agilité de 5 ou mieux), les chances qu’un joueur esquive jusqu’à votre porteur de ballon sont minces et même s’il y parvient, il devra probablement se lancer dans un blocage à deux dés contre lui. C’est pourquoi beaucoup d’adversaires prudents vont plutôt se résoudre soit à ralentir (ou arrêter) votre cage ou à appliquer suffisamment de pression pour forcer votre porteur de ballon à éventuellement sortir de son abris. Bien sûr il y a quelques exceptions. Les joueurs avec « Saut » et « Minus » peuvent relativement ignorer les zones de tacle. Aussi, pour un maximum d’efficacité, il ne faut pas que les joueurs formant la cage soient plus éloignés les uns des autres que dans le diagramme ci-haut sinon elle sera affaiblie et les esquives adverses plus aisées.

Pour une cage solide, il faut placer ses joueurs les plus costauds autour du porteur de ballon (exemple : Orques Noirs). Si vous en avez la possibilité, accompagnez-les de joueurs avec la compétence Garde afin de leur apporter un soutien inconditionnel. Le dernier point important est qu’il ne faut qu’aucun de ces joueurs termine votre tour de jeu dans une zone de tacle adverse parce qu’alors un simple blocage réussi ouvrira la porte à un blitz sur votre porteur de ballon. L’adversaire n’a qu’un blitz par tour et, au pire, vous préférez qu’il l’utilise sur un coin de votre cage.

Quelles sont les compétences utiles pour améliorer ma cage ?

Le porteur de ballon a deux missions : ramasser la balle et rester sur ses pieds. Son développement se fait dans ce sens.

  • Dextérité : aide à ramasser le ballon et protège des « Arracher le ballon ».
  • Blocage : aide à rester sur ses pieds et rend fiable le blitz parfois nécessaire pour se libérer d’une zone de tacle.
  • Esquive : aide à rester sur ses pieds et permet de regagner de la mobilité en esquivant.
  • Parade : empêche l’adversaire de poursuivre ce qui, parfois, évite d’avoir à se dégager à l’aide d’un blitz ou d’un jet d’esquive.
  • Équilibre : améliore la portée du joueur, ce qui enlève de la pression en permettant à la cage de se positionner deux cases plus loin de la ligne des buts.
  • Répulsion : normalement, votre porteur de ballon ne devrait pas se prendre un blitz, mais en cas de pépin, ça peut vous sauver les fesses une fois sur six. Ne pariez pas votre maison là-dessus.
  • Sprint : choisie seule, cette compétence représente surtout une occasion supplémentaire de se vautrer. Couplée avec la compétence Équilibre, elle devient soudainement plus raisonnable. Ce combo est populaire chez les joueurs minus qui n’ont accès qu’aux compétences d’Agilité. Tout comme Équilibre, l’objectif de cette compétence est d’améliorer la portée du joueur et d’enlever de la pression à la cage en lui permettant de se positionner plus loin de la zone des buts.

Les supports aux quatre coins de la cage ont deux missions : empêcher l’adversaire de se rendre jusqu’au porteur de ballon et, en cas d’échec, contraindre l’adversaire à un blitz désavantageux.

  • Garde : pour un maximum d’efficacité, au minimum, deux joueurs de la cage doivent posséder la compétence « Garde » et ceux-ci doivent être positionnés sur les deux pointes d’une diagonale de manière à couvrir tous les côtés du porteur de ballon.
  • Stabilité ou Glissade Contrôlée : rend plus difficile de briser un coin de cage.
  • Tacle : pour contrer les frimeurs voulant s’incruster à coups d’esquives.
  • Blocage et Esquive : aide à rester sur ses pieds.
  • Répulsion : pas fiable, mais ça peut compliquer les plans de votre adversaire (ou lui bouffer une relance).

Mais, est-ce que je dois tout le temps faire une cage de ce type ?

Si vous jouez une équipe très lente et costaude (par exemple les Khemris, les Nains ou les Orques), il se peut que ce soit votre principale méthode de migrer votre ballon vers la zone des buts. En revanche, si vous jouez une race agile, même s’il peut être parfois utile de vous regrouper de cette manière, rappelez-vous que vous allez être plus facile à encercler, contenir et assassiner. Heureusement, les tactiques à Blood Bowl sont extrêmement variées et, typiquement, plus votre équipe est rapide et agile, plus vos outils sont diversifiés et plus vous pouvez vous éloigner de la cage de base.

Finalement, les coachs vétérans savent que si leur porteur de ballon est en sécurité, il n’y a pas de raison de former une cage de base, ce qui nous mène à…

La course

C’est le pain et le beurre d’à peu près toutes les équipes qui n’ont pas la force et la cuirasse nécessaire pour résister à une longue et lente descente obstinée sous forme de cage dans le camp adverse. Le Chaos, les Morts-vivants, les Amazones, les Nécromantiques, les Nordiques et les Humains (entre autres) y excellent particulièrement puisqu’ils ont le muscle nécessaire pour couvrir leur chemin sans avoir l’agilité pour tenter avec assurance des jeux plus spectaculaires.

Bien sûr, la réalité est rarement aussi coupée au couteau que sur le diagramme ci-haut.

L’idée derrière une course bien exécutée est de limiter la portée opérationnelle de votre adversaire tout en augmentant la portée de votre porteur de ballon. Pour y arriver, il faut le protéger derrière un filet de zones de tacle et en ce sens, c’est aussi une cage mais évasée. Moins l’adversaire est agile/rapide et plus cette technique est efficace. Plus l’adversaire est agile/rapide et plus il vous faudra resserrer votre cage (peut-être même jusqu’au point de revenir à la cage de base). La course est généralement considérée plus efficiente qu’une cage, jusqu’au moment où elle est « craquée » auquel cas la récupération peut être complexe. Le coach débutant est mieux de préalablement pratiquer et comprendre la stabilité inhérente à une cage de base avant de s’attaquer à cette tactique car il faut des yeux expérimentés pour évaluer avec justesse le niveau de sécurité d’une course.

Pour davantage de sécurité, un coach prévoyant peut déployer une défense en trois niveaux. Les joueurs du niveau extérieur peuvent être marqués directement. Le niveau intermédiaire peut être marqué suite à un blitz. Le troisième niveau, quand à lui, ne peut être marqué. Je vous laisse deviner à quel niveau votre porteur de ballon devrait se trouver.
Pour le débutant voulant s’initier à la course, il peut être une bonne idée, au départ, de mélanger la cage de base et la course comme ci-haut. En fait, à Blood Bowl, toutes les tactiques peuvent être mélangées. N’hésitez-pas à faire preuve de créativité !

La course agile

Cette technique est habituellement rencontrée chez les équipes très rapides et/ou très agiles (elfes de tous acabits). Habituellement peu enclins à fraterniser dans une mêlée générale, ils ont soit la capacité de s’esquiver et/ou le mouvement nécessaire pour enchaîner les cages de base, les course et même parfois l’absence de protection… où bon leur semble, avec à peu près n’importe quel joueur mobile à portée. À ce titre c’est aussi une cage, seulement, elle est très changeante et extrêmement difficile à épingler.

L’absence de protection

Cette tactique est, au départ, spécifique aux Elfes Pros. Facile à développer chez leurs cousins elfes, elle peut aussi être rencontrée chez les équipes qui ont eut le bonheur (ou le malheur, c’est selon) de développer un duo lanceur/receveur extra-supra-ordinaire. L’idée maîtresse est qu’un joueur hors de portée de l’adversaire n’a pas besoin de cage. En ce sens, l’extraordinaire lanceur étoile ramasse le ballon et recule en fond de terrain en attendant qu’un receveur digne de recevoir leur divine offrande daigne se libérer. Une passe réceptionnée plus tard et c’est le touché.

Solution très attrayante pour le joueur débutant, elle comporte plusieurs défauts moins évidents à première vue.

  • Elle occasionne un très faible contrôle sur le temps de jeu puisqu’un adversaire décidé peut généralement forcer un touché très rapide. Hors, contrôler efficacement le temps de jeu est souvent nécessaire pour remporter un match.
  • Plusieurs compétences sont requises pour former un duo lanceur-receveur statistiquement fiable. Ces compétences utilisent une considérable masse salariale et n’ont aucune utilité en jeu défensif, ce qui affaiblit la synergie de l’équipe quand vient le temps d’empêcher un touché.
  • Même un duo de lanceur/receveur ayant le maximum de compétences va régulièrement échouer la manoeuvre.
  • Cette solution facile se révèle parfois une béquille sur laquelle on s’appuie plutôt que d’améliorer nos techniques de jeu.

En résumé

Les coachs vétérans n’auront, bien sûr, rien appris ici de nouveau… mais il y a matière à réflexion pour les débutants et les expérimentés. La cage de base et la course sont une composante essentielle du blood bowl et apprendre à les maîtriser vous apportera une fondation solide sur laquelle continuer à vous développer.

SaveSave

SaveSave

Vous aimeriez peut-être

Écrire un commentaire

  Souscrire  
Me notifier des