Naviguer par catégories

Champions

Le coach champion a un sens du timing frisant la perfection. Son positionnement est impeccable et couvre un maximum d’espace de jeu utile. Il maîtrise quand retenir ses joueurs et quand les envoyer à l’assaut. Correctement enchaîner les repoussés n’a plus de secrets pour lui. Sa fiche d’équipe est composée de la viande la plus maigre possible avec, parfois, un modeste bonbon qui reflète sa personnalité de jeu.

Pourtant, malgré toutes ses belles qualités dignes d’un champion, il lui manque encore ce petit quelque chose pour se faufiler parmi les meilleurs. Appelez-le « instinct », « créativité », « connectivité » ou « la touch ». Beaucoup de coachs plafonnent très longtemps à ce niveau et, tragiquement, plusieurs n’arrivent jamais à s’en dépatouiller.

S’améliorer par la reconnaissance

Le diable est dans les détails. Je peux rouler neuf pows suivis d'un crâne. De quoi est-ce que je me souviens? Du crâne, bien sûr! Eh bien, il semblerait que je ne suis pas le seul. Des recherches démontrent que, malheureusement, nous sommes tous optimisés pour retenir principalement le négatif.

Surfer sur les Alizés de la Chance

J’ai passé tout près d’une décennie de blood bowl à observer ce qui fait qu’un coach est plus chanceux qu’un autre. De ce que j’ai vu, il n’est pas encore né l’Élu qui va remporter tous ses matchs par quatre touchés contre zéro juste en étant chanceux. Pour autant que la chance pure est concernée,…

Secrets de coachs légendaires

La base est bien connue. Je ne citerai pas la gestion des probabilités, le choix des compétences, le gros bon sens et tous ces machins du genre. Voici quelques pistes théoriques ou philosophies à explorer dans votre quête de perfectionnement. 1. La charte « du pourri au meilleur » Vous prenez des…

Pourquoi joue-t-on mieux contre un bon coach?

Vous avez probablement déjà expérimenté ce phénomène: quand vous respectez le coach assis en face de vous, vous élevez naturellement votre niveau de jeu. Mais pourquoi ? Le développement de chaque coach suit souvent une progression très standard dans le monde du blood bowl. Nous démarrons tous…

Les nulles pour les nuls

Il y a trois types de nulles : les bonnes, les mauvaises et les ennuyantes. Une bonne nulle est lorsqu'elle nous a sauvé d'une défaite. Une mauvaise nulle est lorsqu'on s'est fait voler une victoire. Une nulle ennuyante est lorsque rien ne s'est passé et qu'aucune équipe n'a pu se forger un avantage…

L’importance de la créativité

Cette question survient régulièrement chez les coachs vétérans du blood bowl : "Quelle est l'importance de la créativité pour un bon coach ? Le plus de matchs que je joue, le plus les situations de jeu se ressemblent et le plus les solutions me semblent similaires. Est-ce que la créativité est…