Agresser avec pertinence

Agresser un joueur au sol est un sujet tabou chez certains coachs alors que pour d’autres c’est un outil comme un autre pour parvenir à ses fins. La marge est large entre s’y donner à coeur joie ou être presque gêné de le faire. Voici les quatre règles d’or de l’agression au blood bowl.

  1. N’agresses pas un joueur sonné. Les chances d’obtenir mieux sont inférieures aux chances de se faire éjecter par l’arbitre. De plus, de toutes manières, ce joueur sonné ne sera plus une nuisance pour un tour de jeu alors aussi bien l’ignorer.
  2. N’agresses pas si ça nuit à tes chances de gagner. Tenter de blesser un joueur à l’aide d’une agression peut faire du bien moralement, mais le but ultime est de remporter le match. Agresser affaiblit très souvent le positionnement de l’équipe et risque de réduire les effectifs… ce qui nuit aux chances de gagner.
  3. Agresses à tous les tours avec ton meilleur joueur lorsque tes chances de gagner deviennent nulles. Non seulement tu risques d’affaiblir un adversaire pour un match futur, mais en plus, lorsque l’arbitre éjecte ton meilleur joueur du match, celui-ci ne risque plus de se faire blesser.
  4. Agresses les meilleurs joueurs de l’adversaire en tout temps… sauf, bien sûr, lorsque ça ne respecte pas la règle 2.
Vous aimeriez peut-être

Écrire un commentaire

  Souscrire  
Me notifier des