Mangeons bien, nous mourrons gras …

« Je suis Spyde, et Spyde je suis »

Non. Mauvais. La plume biffa la phrase. Le chiasme était une figure de style très classe, mais là, c’était superfétatoire. Le halfling qui tenait à la fois la plume et à faire bonne impression était Charlie Spyde, dit « Coach Spyde », entraineur et propriétaire de la franchise des Tiny Titans. Son équipe, une formation halfling, n’avait jamais remporté de match en quatre années de jeu et son seul titre, celui « d’équipe la plus classe du circuit » – décrété par Spyde lui-même, n’avait jamais été contesté.

Spyde avait été approché par ce minotaure au nom bizarre : Boeuf Maréchal ou quelque chose du genre (note de l’éditeur : Taureau Amiral), pour lui proposer ce qu’il semblait être une chaire d’enseignant au sein de Blood Bowl Stratégies, une sorte d’université tenue par le minotaure capitaine. Ce dernier avait sans doute été abusé par le titre ronflant de « Professeur » que Spyde avait lui-même accolé à son nom, principalement pour se la péter devant les gonzesses, mais Spyde lui avait répondu « oui », n’ayant pas compris la question et surtout, craignant pour sa vie. Et il était maintenant assis là, à rédiger l’intro de cette chronique.

Il s’était discrètement renseigné auprès de ses « collègues chroniqueurs » un humain de bonne famille et un orque de famille… orque, vues ses manières. Il apparaissait que leurs exposés allaient principalement porter sur leurs exploits dans le plus beau des sports – le blood bowl. Spyde grimaça : la narration de ses exploits à la tête des Tinies allait être brève : il n’en avait pas. Son meilleur résultat avait été un match nul. Qu’allait-il raconter à son auditoire ?

Spyde soupira et tira d’une blague en cuir sa pipe et une grosse poignée d’herbe du Vieux Badger. Soucieux, il bourra sa bouffarde et réfléchit au défi auquel il faisait face : comment pimenter sa longue expérience (série de défaites) à la tête de sa chère bande de bras cassés ? Il soupira derechef. Non, il allait devoir trouver Auroch Voisine et lui avouer être un imposteur. Mais comment y arriver sans le contrarier, car Spyde connaissait l’appétit des minotaures pour sa race, et il ne souhaitait pas découvrir l’officier cornu de l’intérieur.

Spyde émit moult ronds de fumée de l’herbe du Vieux Badger tout en cherchant un moyen d’assurer sa survie quand soudain : l’épiphanie ! Blood Bowl Stratégies ! C’était ça que Ruminant Sergent attendait de lui ! Spyde comprit tout à coup les rouages de la réflexion du lieutenant bovidé : tout ça était une mise en abyme : LA stratégie !

Foin de déploiement péremptoire, d’attaque circonflexe ou de défensive agricole ! Foin de ces considérations tactiques bassement matérielles. Il allait décortiquer la psyché du coach pour mieux provoquer l’erreur au sein même des circonvolutions du cerveau adverse ! Le jeu psychologique, la disruption cognitive … Spyde sourit, soufflant un nuage de fumée à l’odeur poivrée. Décidément, c’était de la bonne, cette herbe du Vieux Badger !

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires