Je ne faillis qu’à l’échec

Bonjour tout le monde. Je suis le Baron Rhouven von Wurzenheim, et si vous lisez cette chronique, vous êtes sûrement comme moi; c’est-à-dire cultivé, raffiné, et bien sûr, débonnaire. J’aime ce mot-là, Nathan. Ça vient de la Bretonnie. J’espère que tu sais comment l’écrire. Je pourrais te l’épeler…